Mon Abécédaire des aides à la rénovation énergétique : version 2018 !

Nouvelle année rime toujours avec bouleversement financier : évolution fiscale, tarif réglementé des énergies, prix du timbre… Parmi ces changements récurrents, les dispositifs d’ aides à la rénovation énergétique. Ce qui change ; ce qui n’existe plus ; les nouveautés, on vous explique tout !

aides renovation 2018

C comme Certificat d’économie d’énergie

Avantage financier donné par un fournisseur d’énergie (électricité, gaz, carburant…). Il peut prendre la forme d’une prestation de conseil gratuite, d’un prêt à taux avantageux, d’une prime ou d’un bon d’achat. Attention ! Le montant des certificats d’économie d’énergie varie d’un fournisseur à l’autre.

C comme crédit d’impôt à la transition énergétique

Dispositif mis en place par le gouvernement en 2005. Même si souvent mis sur la sellette, l’Etat l’a de nouveau prolongé jusqu’au 31 décembre 2018. Il s’adresse à tous les propriétaires souhaitant réaliser des travaux d’économie d’énergie. Pour les travaux répertoriés dans cette liste, ils auront donc droit à 30 %* de crédit d’impôt.

* Voir la rubrique « N comme nouveautés »

 E comme Eco-prêt à taux zéro

Dispositif existant depuis 2009 et prolongé jusqu’au 31 décembre 2018. Les candidats à cette aide doivent remplir 2 critères : être propriétaire d’un bien construit avant 1990 et réaliser au moins 2 types de travaux éligibles différents. Les banques peuvent alors prêter sans frais un maximum de 30 000 €, à rembourser généralement sur 10 ans.

H comme « Habiter Mieux »

Programme créé dans le cadre des opérations d’amélioration de l’habitat, orchestrées par les collectivités territoriales. Il est destiné aux propriétaires occupants sous condition de ressources. Sous réserve de travaux faisant gagner 25 % d’économie d’énergie, les propriétaires bénéficient d’ aides à la rénovation pouvant aller jusqu’à 10 000 € + 2 000 € de prime de l’Etat.

N comme Nouveautés

Côté crédit d’impôt, le dispositif exclura bientôt les chaudières fioul et fenêtres. En effet, après une baisse du pourcentage de crédit d’impôt (15 % aujourd’hui), ces travaux ne seront plus considérés dès le 1er juillet 2018. Quant aux portes et volets, ils font déjà partie du passé.

La bonne nouvelle vient de l’éco-prêt à taux zéro pour lequel un second dossier est possible. Condition 1 : faire cette demande dans un délai maximal de 3 ans. Condition 2 : ne pas dépasser l’enveloppe globale de 30 000 €.

P comme Points communs

Afin de prétendre à chacune de ces aides, un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) devra réalisé les travaux. Un annuaire est consultable en ligne.

Exception faite du programme « Habiter Mieux » et des certificats d’économie d’énergie, toutes ces aides sont cumulables, à condition que les propriétaires remplissent tous les critères.

 

Action Eco-logis continue à vous proposer ses services pour vos bilans énergétiques (DPE volontaire, éligible au crédit d’impôt de 30 %). Ce bilan vous aidera donc dans le choix de vos travaux prioritaires et vous orientera sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php